Le forum est n'est accessible qu'en lecture seule pour le moment.

Parc Arlington (parc d'entreprises du Val-d'Europe )

Pour tout savoir de cette agglomération, les projets d’extension mais aussi les trucs et astuces pour y vivre.
Avatar de l’utilisateur
Martin
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : Clichy la Garenne (92)
Gender :
Âge : 37
Messages : 3883
Inscription : il y a 13 ans

Parc Arlington (parc d'entreprises du Val-d'Europe )

il y a 12 ans

Comme vous le savez, le parc Arlington ou parc d'entreprises du Val d'Europe est cet espace de bureaux à  proximité de DLRP et qui faisait partie intégrante du projet d'urbanisation de la ville nouvelle Val d'Europe. Je viens de trouver une information sur le sujet :

L'opération séduction du parc d'entreprises fantômes

VOILà€ des années que le parc d'entreprises du Val-d'Europe à  Bailly-Romainvilliers et Serris, anciennement appelé parc Arlington, cherchent à  attirer de grandes entreprises. Vingt ans, exactement, puisque sa commercialisation était initialement prévue dans la convention Disney-Etat-collectivités locales de 1987. Vingt longues années pendant lesquelles les candidats à  la location de bureaux sur cet espace de 180 ha ne se sont pas pressés au portillon.

" Sur les 180 ha que compte ce parc, seul un hectare et demi est occupé ", souligne le maire de Bailly-Romainvilliers, Arnaud de Belenet (divers droite). Aujourd'hui, les grues recommencent à  faire leur apparition. Et pour cause : la société Goodman, en charge de la commercialisation du parc d'entreprises, a décidé de revoir ses prétentions à  la baisse. Car les grandes entreprises visées refusaient d'y installer leur siège social.

Les prétentions revues à  la baisse

" Un parc vide se commercialise beaucoup moins bien qu'un parc possédant déjà  des entreprises. De plus, les entreprises désirent trouver sur place un certain nombre de services mais qui sont inexistants, pour le moment ", explique Jérôme Badot, responsable de la commercialisation à  Goodman.

Goodman a décidé de mettre la main à  la poche pour rendre le site attractif. Un grand pôle de vie est actuellement en travaux. " Dans ce pôle de vie, les entreprises pourront trouver un restaurant d'entreprises, une sandwicherie, une banque, une agence de voyages, une crèche de 60 berceaux ", commente Jérôme Badot. Un hôtel d'affaires trois étoiles est également en construction " pour les entreprises qui souhaitent organiser des séminaires ou des formations ".

Un pôle de services en construction

Pas question, pour autant, de changer d'objectif. " Nous visons toujours les sièges sociaux. Mais il peut s'agir aussi bien de grosses entreprises nationales ou internationales que locales. Par contre, nous ne voulons pas de logistique ", complète-t-il. Goodman a même accepté de vendre des terrains alors que l'aménageur privilégiait la location de bâtis existants qu'il construisait en fonction de la demande. Les résultats seraient au rendez-vous de cette nouvelle politique de commercialisation, selon Jérôme Badot : " En 2005, sur les 15 000 m 2 de bureaux, seuls 7 000 étaient loués. Fin 2007, 14 000 m 2 seront occupés. "

Un optimisme partagé par les responsables de Goodman puisqu'il est également prévu la construction de quatre campus d'entreprises de 1 800 m 2 chacun, afin d'accueillir des entreprises de taille modeste. En tout, Goodman a investi environ 50 000 € pour relancer la commercialisation du parc du Val-d'Europe.


Source : http://www.leparisien.com/home/maville/ ... =276204632
Avatar de l’utilisateur
fabawan
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : 13
Gender :
Âge : 45
Messages : 2001
Inscription : il y a 12 ans

il y a 12 ans

Meci pour ces infos supères intéressantes smileygenial
Avatar de l’utilisateur
Willi
Cherche fortune et gloire avec Indiana Jones et le Temple du Péril
Contact :
Localisation : Seine-et-Marne
Âge : 38
Messages : 1054
Inscription : il y a 13 ans

il y a 12 ans

Il est clair que l'on peut parler de parc d'activitée fantome... par rapport au projet prévu nous somme loin de toutes ces entreprises installées...

Pour un parc d'activitée tertiaire, il y avait de grands manques : proximitée du RER - Même si le RER le plus proche est à  10m en bus, il reste trop loin / trop a l'est - malheureusement pour beaucoup d'entreprises de paris nous sommes "en province" et beaucoup de leurs employés refuseraient de venir travailler ici
[b][font=Courier New]TEAM PHOTOS Member[/font][/b]
[i]Ils ne savaient pas que ce qu'ils désiraient faire était impossible... alors ils l'ont fait![/i] Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
sakurasparrow
Ecoute l'histoire de Thunder Mesa Riverboat Landing
Contact :
Localisation : 94
Âge : 38
Messages : 251
Inscription : il y a 12 ans

il y a 12 ans

Willi a écrit :Il est clair que l'on peut parler de parc d'activitée fantome... par rapport au projet prévu nous somme loin de toutes ces entreprises installées...
ca me fait marrer, un parc qui s'appel "arlington" alors que aux usa "arlington est un cimetiere à  washington (ou est enteré kennedy ^^)

fantomes = cimetiere, jeu de mot pourri ...je sors

peut etre le nom ne leur à  pas porté chance :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
mick77
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : at home
Gender :
Âge : 43
Messages : 3243
Inscription : il y a 13 ans

il y a 12 ans

Willi a globalement bien résumer le pb de ce parc d'activités, il souffre de la concurrence avec le quartier de la défense dont il se veut le pendant à  l'est. Mal desservi (RER, autoroutes...) par rapport aux zones voisines et à  son concurrent, une fiscalité et des tarifs d'acquisition lourds, le secteur n'a pas trouvé preneur, surtout dans une situation économique morose.

C'est d'autant plus dommageable que ce secteur est vital pour le développement du Val d'Europe en finançant (via la TP pour le SAN et la TH pour les villes) les équipements nécessaires au bien être de la population. D'autant plus pour un commune comme BR a qui on a promis un développement économique et démographique parallèle et qui n'a pas vu le premier alors que le second s'est prduit, mettant la collectivité dans ne situation financière intenable.
Et puis ce vaste terrain vide, aménagé est un formidable centre attractif pour les gens du voyage, sources de pb, et qui ne facilite pas la commercialisation devant d'éventuels investisseurs.
sebden
Attend la fin d'Armageddon, les Effets Spéciaux
Gender :
Âge : 58
Messages : 215
Inscription : il y a 13 ans

il y a 12 ans

Et aussi que le premier concurrent au val d'europe est le centre urbain, o๠les bureaux sont aussi proche de l'autoroute, mais aussi proche du RER.

Le second concurrents à  marne la vallée c'est Noisy-le-grand mont d'est. Proche du RER, de l'autoroute, mais aussi beaucoup beaucoup plus proche de paris (15 minutes de RER). Le quartier est desservit en heure de pointe par 3 fois plus de RER que le val d'europe.
Avatar de l’utilisateur
Martin
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : Clichy la Garenne (92)
Gender :
Âge : 37
Messages : 3883
Inscription : il y a 13 ans

il y a 12 ans

sakurasparrow a écrit :
Willi a écrit :Il est clair que l'on peut parler de parc d'activitée fantome... par rapport au projet prévu nous somme loin de toutes ces entreprises installées...
ca me fait marrer, un parc qui s'appel "arlington" alors que aux usa "arlington est un cimetiere à  washington (ou est enteré kennedy ^^)

fantomes = cimetiere, jeu de mot pourri ...je sors

peut etre le nom ne leur à  pas porté chance :mrgreen:
:)) Pour préciser, le cimetière d'Arlington est en Virginie, près de Washington. Il accueille de nombreux soldats tués lors des guerres menées par les USA, et notamment les héros de ces guerres. On le voit dans quasiment tous les films américains de guerre o๠il y a un passage dans un cimetière.

Pour en revenir au sujet, je me pose toujours la question de l'aspect et de la réussite de cette zone, lorsque je passe devant, c'est-à -dire à  chaque fois que je viens à  DLRP. Car j'aperçoit alors de la route un panneau avec la mention "......Arlington".

Je ne savais pas que c'était un tel échec. Est-ce que c'est dommageable directement à  DLRP ?
Ou est-ce que les terrains n'ont jamais appartenu à  DLRP ou la société les a vendu depuis longtemps ?
sebden
Attend la fin d'Armageddon, les Effets Spéciaux
Gender :
Âge : 58
Messages : 215
Inscription : il y a 13 ans

il y a 12 ans

Si je me souvient bien, cette zone a été définit par l'EPAMARNE comme une zone d'activité (bureau, entrepôt,..). EDL a tout de suite mis son hola, pas d'entrepôt de stockage si prêt de disney. Donc EDL a proposer avec son partenaire Arlington une zone de bureau. EPAMARNE voulant des entrepots, a finit par céder, et a donc donnée sont accord.

Arlington devait construire une mini défense mais pas en hauteur, en largeur. Le projet comportait de nombreuse zone florale. Seulement des bureau si loin de paris et du RER n'attire pas les siége des entreprises (coeur de cible). Pourquoi venir s'installer loin de tout (même si le cadre devait être très sympathique) alors que pour quasiment le même prix /m2 on peut être au coeur de tout a la défense. Les bureaux du centre urbain se vende mieux, pour un cadre plus parisien.
Avatar de l’utilisateur
Dlpstephan
S'effraie dans Blanche-Neige et les 7 Nains
Contact :
Localisation : Montevrain
Âge : 38
Messages : 52
Inscription : il y a 12 ans

il y a 12 ans

sebden a écrit :Les bureaux du centre urbain se vende mieux, pour un cadre plus parisien.
A parceque vous croyez que dans le centre urbain ça marche les bureaux?

A part les 3 immeuble pris par Disney, les autres sont vide (ok 2/3 societe a l'interieur)
Avatar de l’utilisateur
mick77
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : at home
Gender :
Âge : 43
Messages : 3243
Inscription : il y a 13 ans

il y a 12 ans

Martin,

le parc Arlington est en zone conventionnée donc acquis dès 1987 par EpaFrance, puis revendu à  EDSCA qui a elle même cédé cet espace à  la société Arlington avec pour mission de la viabiliser et de commercialiser à  des sociétés de service ou sièges sociaux. Cette dernière a conventionné ensuite la société Goodmann pour gérer ce parc.

Après l'échec, vient de plusieurs causes qui se sont accumulées.

- Un emplacement géographique peu évident, loin des gares RER et TGV, sans accès direct sur l'A4 qui la longe pourtant. Pire, la desserte en bus pour les gares est médiocre, surtout hors heure de pointe. Or, c'est la première chose que constatent les éventuels investisseurs, alors qu'on leur a vendu un parc au coeur d'axes de communication.
- Un écart énorme entre les promesses et la réalité. outre, la question de la desserte, ce parc est vendu comme haut de gammes avec des services sur place et un cadre environnemental magnifique. Or sur place, que constate-t-on ? Que les services vendus (crèches, restaurant, agence de voyage, centre de remise en forme...) n'existe que sur le papier et que pour tout cadre environneemntal, vous avez un vaste terrain vague, des parcs floraux qui font mitié, parfois agrémentés de GDV. Avec 2 cercles vicieux : sans client, les entreprises de service ne veulent pas s'implanter et sans ces services, les entreprises (éventuelle clientèle des premiers) hésitent à  venir. Et sans vente de parcelles, l'aménageur ne peut investir massivement en entretien, gardiennage et services, qui sont des conditions nécessaires à  l'implantation. On semble trouver une issue avec les investissmeents récents de Goodmans pour attirer les services nécessaires à  la viabilisation du parc.
- Une fisaclité lourde. Par rapport aux taux des Hauts de Seine, les taux de TP et TH à  VdE sont importants. Or, pour des coûts d'achat équivalents, les entreprises prévilégient encore l'Ouest parisien.
- un pb de communication. le secteur IV (et même Marne la Vallée dans son ensemble) patit et jouit en même temps de l'image de DLRP. Le site a du mal à  être perçu comme une destination sérieuse, mais plus comme une destination de loisirs. Et on sait comme il est difficile de se séparer d'une image.
- Un pb de calendrier. Le parc Arlington a été lancé alors que la plupart des sociétés avaient déja trouvé un emplacement pour leurs sièges sociaux (axe Défense, Issy-les-Moulineaux, Boulogne) et que plusieurs sites se lançaient sur ce marché (Essonne). D'o๠une concurrence à  retardement, obligeant les entreprises à  se transformer en missionnaires alors qu'ailleurs, on leur apportait des garanties. Et comme la dynamique n'a jamais réussi à  s'amorcer (aujourd'hui, sorti du siège européen d'Arlington, il n'y a aucun bâtiment), le mouvement n'a pas suivi.

Revenir à « Val d'Europe (VdE) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité