Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

Pour tout savoir de cette agglomération, les projets d’extension mais aussi les trucs et astuces pour y vivre.

Seriez-vous favorable à une fusion des communes du Val d'Europe entre elles?

Je suis résident d'une des communes du Val d'Europe, et je suis POUR
3
7%
Je suis résident d'une des communes du Val d'Europe, et je suis CONTRE
1
2%
Je ne suis pas résident d'une des communes du Val d'Europe, et je suis POUR
23
53%
Je ne suis pas résident d'une des communes du Val d'Europe, et je suis CONTRE
6
14%
Ne se prononce pas
10
23%
 
Nombre total de votes : 43
Avatar de l’utilisateur
Jake Sully
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Contact :
Localisation : Montévrain
Gender :
Âge : 30
Messages : 11925
Inscription : il y a 9 ans

Re: Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

il y a 4 ans

Parmi les nouvelles Méga Agglo prévue en Île-de-France, elle ne serait pourtant ni la plus grande, ni la plus peuplée ;-)
Image
Très geek à 62,12% / Extreme nolife à 61,9% / Nux-Nerd à 45,95%
Avatar de l’utilisateur
mick77
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : at home
Gender :
Âge : 43
Messages : 3243
Inscription : il y a 12 ans

Re: Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

il y a 4 ans

C'est une opinion, mais pas forcément celle qui prédominera à terme. Le projet de schéma régional de la carte intercommunale (SRCI) - j'imagine que c'est ce que tu appelles PRIF - n'est, comme son nom l'indique qu'un projet, qui, et on le savait dès le printemps, ne devait comporter aucune dérogation. Et dans le document définitif, même s'il est encore susceptible d'évolutions, compte d'ors et déja quelques (2?) dérogations.
En même temps, le préfet de région, responsable de cette question, qui est accessoirement délégué interministériel à quelque chose, n'est pas insensible à la problématique propre de ce secteur.
Et on peut aussi comprendre qu'Eurodisney puisse l'avoir mauvaise de voire que la fiscalité locale qu'il contribue à générer, seve demain à combler les déficits de Montévrain ou de Chelles, plutôt que d'accompagner le développement d'un secteur dont il a la charge et qui est sa vitrine. D'ailleurs, il semblerait qu'un ancien dirigeant de cette société ait fait jouer ses relations pour défendre le statu-quo, avant son départ.
Enfin, une méga intercommunalité, avec ou sans le Val d'europe, n'aurait pas forcément la même étiquette politique. Et que le gouvernement ne soit pas parfaitement insensible sur ce point, est somme toute logique.
Mais cette loi MAPTAM est aujour'hui un magnifique épouvantail pour pousser à une fusion à marche forcée et permettre à un président de glisser sur une autre circonscription et s'ouvrir la perspective d'un destin national.

Parce que la commune nouvelle ne peut pas être qu'un tremplin pour une ambition, au détriment des populations.
la commune nouvelle, ne pourra être qu'une source d'économies que si elle dispose des moyens juridiques de sa réussite et si elle est anticipée.
Moyens juridiques parce que les fusions coûtent initialement et se rentabilisent par les économies d'échelle qu'elles permettent (quand elles arrivent). Or, dans des administrations, dont plus de 50% des charges de fonctionnement est constituée de la masse salariale, où le licenciement pour des motifs économiques des personnels devenus surnuméraires est impossible, la possibilité d'économie est faible.
Anticipation, car la fusion à marche forcée génère ses propres gabgies. Dans un territoire où certaines mairies ont moins de 10 ans, les autres ayant été aggrandies dans ce laps de temps, on va se retrouver avec sans édifice capable d'accueillir toute la nouvelle adminsitration mais avec d'autres sans objet. Sauf à éclater les services sur tout le territoire, ce qui est tout sauf économique, ni même efficace.

mais surtout pour fusionner, encore faut-il avoir un projet commun. Aujourd'hui, chacune des communes vit sa vie, sans se soucier de ce que fait sa voisine. On a parlé un temps de mutualisation renforcée, mais on en est resté aux mots.
Pire, on développe des politiques commuales dont l'interaction avec les dispositifs avec les communes voisines sont inexistantes.
la fusion, au final, n'a que pour projet de permettre à 2 communes de combler leurs déficits structurels grâce aux excédents d'exploitation de 2 autres. J'ai connu projets plus pertinents.

Enfin, la méthode mis e en oeuvre est un déni de démocratie. Le risque de fusion dans une méga intercommunalité était connu dès le début de l'année et pourtant, il n'a fait l'objet d'aucun (ou plutôt de peu) de débat au cours de la dernière campagne municipale.
Que des élus se soient fait élire sur un programme qu'ils se proposent de jeter aux oubliettes 6 mois plus tard, sans en aviser leurs électeurs, ne va pas améliorer leur image de marque. Qu'ils prennent une décision majeure pour l'avenir de leur population, sans en avoir mandat, ni même l'avoir sollicité, est problématique.

Commune nouvelle, pourquoi pas ? mais pas forcément celle qui est proposée, pour les raisons annoncées et dans les conditions actuelles.
Avatar de l’utilisateur
Jake Sully
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Contact :
Localisation : Montévrain
Gender :
Âge : 30
Messages : 11925
Inscription : il y a 9 ans

Re: Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

il y a 4 ans

PRIF = Préfet (ou Préfecture) de Région Île-de-France
Et oui, par carte de la PRIF, je parle bien du SRCI

En tout cas, il y avait un article dans "La Marne" de ce vendredi, qui parlait de la fusion communale du Val d'Europe.
http://www.journallamarne.fr/2014/09/18 ... ule-ville/
Image
Très geek à 62,12% / Extreme nolife à 61,9% / Nux-Nerd à 45,95%
Avatar de l’utilisateur
Fourche
Membre d'Honneur
Contact :
Localisation : Torcy
Gender :
Âge : 34
Messages : 8151
Inscription : il y a 13 ans

Re: Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

il y a 4 ans

Dans le sondage, y'a pas "j'habite le Val Maubuée et je veux pas fusionner avec vous". :mrgreen:

Enfin le sondage ne parlant que des communes du Val d'Europe, c'est légitime.
Image Image
Image
Joule
Perd son temps dans Le Passage Enchanté d'Aladdin
Messages : 6
Inscription : il y a 3 ans

Re: Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

il y a 3 ans

Bon on va enfin savoir avec le référendum fixé le 27 septembre… Difficile de s'y retrouver entre les partisans du OUI et du NON tant les arguments des 2 côtés paraissent crédibles.
De mon côté, je commence à pencher vers le NON tant les arguments du OUI comportent de nombreuses failles.

Le passage en commune nouvelle obligera l'intégration dans la méga-intercommunalité tandis que le passage en communauté d'agglomération (prôné par les élus de Serris) laisse l'opportunité d'obtenir une nouvelle dérogation.

Les résidents me semblent peu impliqués alors que c'est véritablement l'avenir du Val d'Europe qui se joue… et par répercussion celui de Disney. Une dégradation de l'environnement urbain entourant le parc pourra faire fuir une partie de la clientèle. Etonnant que le lobbying Disney ne soit pas en marche
Avatar de l’utilisateur
Jake Sully
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Contact :
Localisation : Montévrain
Gender :
Âge : 30
Messages : 11925
Inscription : il y a 9 ans

Re: Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

il y a 3 ans

Parce que la dégradation de l'environnement urbain, c'est un argument fallacieux pour faire croire que l'intégration à la méga agglo va détruire le Val D'Europe.

Du moment que le secteur reste sous PIG, et que l'EPA Marne/France n'est pas dissout, il y a pas de souci à se faire sur le développement urbain du secteur.
Image
Très geek à 62,12% / Extreme nolife à 61,9% / Nux-Nerd à 45,95%
Joule
Perd son temps dans Le Passage Enchanté d'Aladdin
Messages : 6
Inscription : il y a 3 ans

Re: Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

il y a 3 ans

Espèrons-le. Il faut dire que nous sommes fortement influencés par les discours alarmistes de nos élus.

Quelque soit le résultat du référendum, une partie de la manne financière de Disney sera mis à disposition de la méga interco sans avoir l'assurance que les 5 communes du Val d'Europe en bénéficie totalement. Cela laisse forcément penser que le cadre de vie va en pâtir : projets architecturaux moins ambitieux, traitement moins soigné des espaces verts, propreté.

A moins d'une forte hausse de la fiscalité pour compenser.
Avatar de l’utilisateur
mick77
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : at home
Gender :
Âge : 43
Messages : 3243
Inscription : il y a 12 ans

Re: Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

il y a 3 ans

Dans le contexte économique qui est celui du VDE, la dégradation de l'envirronement urbain sera inéluctable. Avec des charges en hausse du fait de l'arrivée de nouvelles populations et des recettes relativement stables, nous ne pourrons plus avoir ce niveau qualitatif dans notre entretien urbain pour faire face à nos obligations. Sauf à sacrifier certains secteurs au profit d'autres ce que certains acteurs locaux voudraient en espérant ne pas être les sacrifiés. Il est noter que ceux qui dirigent le SAN sont aussi ceux qui sont le plus à la peine financièrement dans leurs communes et que sans la solidarité intercommunale, ils seraient déja sous le contrôle de la CRC. Pour eux, il s'agit surtout d'anticiper ces lendemains moins dispendieux en en étant les moins concernés.

Mais vous soulevez une vraie question, niée par les partisans du "oui". La commune nouvelle suppose notre adhésion obligatoire à la méga intercommunalité, sans qu'en plus nous n'ayons de garanties sur les charges transférées. En communauté d'agglomération, cette adhésion n'est imposée que dans la mesure où nous perdrions notre dérogation (ce qui n'est pas écrit). Et même dans ce cas, nous aurions la garantie que les charges du SAN seraient transférées à la CA ou compensée (et on parle là de la dette, des charges de personnel, des équipements intercommunaux...).
Avatar de l’utilisateur
Jake Sully
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Contact :
Localisation : Montévrain
Gender :
Âge : 30
Messages : 11925
Inscription : il y a 9 ans

Re: Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

il y a 3 ans

À ce propos, j'ai jamais compris pourquoi les élus locaux n'avait pas transformé le SAN en CA?
En faisant cela, ça aurait permis à l'agglomération du Val D'Europe d'intégrer à son territoire certaines voisines proches qui ne demandait que ça depuis longtemps (Montevrain et Montry par exemple), et peut être réduire le risque d'intégration à une méga agglo plutôt urbaine, en jouant sur le fait que le Val d'Europe avait surtout une connotation rurale (ce qui est de plus en plus faux pour la configuration à 5 communes actuelle, mais qui aurait pu être vrai en intégrant à cette communautés d'agglomération les territoire ruraux alentour (Jossigny et Villeneuve-le-Comte notamment, et certaines communes de la vallée du Morin).

J'ai envie de dire que les élus locaux du Val d'Europe n'ont pas anticipé les évolutions du découpage administratif des collectivités locales, et qu'ils en payent le prix aujourd'hui pour eux, et pour leur territoire (bin oui, c'est pas comme si cela faisait une dizaine d'années, voir plus, qu'on parle de la réduction du mille feuille).
Les élus se sont crus protégés grâce à la convention entre l'État et Disney, mais ils avaient tort (c'était là aussi bien naïf que de croire qu'une convention mainte fois amandée, et possédant un temps limité de validité, allée conserver un stut qui perenne sur la situation administrative du secteur).

Perso, je serais quand même pas aussi alarmiste sur "la dégradation du niveau de vie" avec la fusion à la méga agglo. En dehors du fait de payer moins ou plus d'impôt suivant la commune par rapport à la situation actuelle, le reste changera peu.
Et perso, je pense même que cela peut être facteur de redynamisation du développement immobilier local (vu que Val D'Europe sera l'un des dernier territoire de la méga agglo à pouvoir s'urbaniser). Pour moi, c'est juste la concrétisation finale du projet de Ville Nouvelle de Marne la Vallée, puisque ce territoire se doterait enfin d'une gouvernance unique, après n'avoir été que le jouet du développement immobilier de l'est parisien, par l'État, depuis sa création.
Avatar de l’utilisateur
mick77
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : at home
Gender :
Âge : 43
Messages : 3243
Inscription : il y a 12 ans

Re: Vers la fusion des communes du Val d'Europe?

il y a 3 ans

Le fait que les SAN ait une compétence spécifique pour la réalisation des équipements rendus nécessaires par les urbanisations nouvelles engagées sous forme de zones d'aménagement concerté ou de lotissement comprenant plus de trente logements, sans qu'ils n'aient la nécessité d'être d'intérêt communautaire, peut justifier ce choix sur les autres formes d'EPCI. D'autant que ce statut a longtemps été accompagné de financements spécifiques (même si le Val d'Europe n'en a jamais bénéficié du fait de sa spécificité économique).
Le fait est que la transformation du SAN en CA, va obliger à trouver des dispositifs particuliers pour que l'intercommunalité puisse copntinuer à financer la construction des groupes scolaires, mairies,gymnases... rendus nécessaires par le développement urbain et qui ne sont pas, par nature, d'intérêt communautaire.

Néanmoins, ce n'est pas ce statut qui a interdit l'élargissement de l'intercommunalité. Pendant longtemps, pour certains élus, menés par le maire de Magny, il s'agissait de ne pas partager la richesse locale avec les voisins, quand bien même la po position géographique de Montévrain coupait la ville de Chessy en 2 blocs distincts, générant des coûts pour la municipalité (qui elle a défendu cette intégration). C'est bien le SAN qui s'est prononcé à de multiples reprises contre l'intégration de Montévrain, Esbly et Montry quand ils en ont fait la demande. Ce sont bien les tergiversations dub SAN qui ont poussé Chalifert vers la CAMG (quand bien même le SAN aurait financé une part de son réseau d'assainissement).
Mais il est intéressant que tu rappelles que ce sont les égoïsmes locaux qui expliquent le statu quo territorial, au moment même où certains découvrent les vertus de la solidarité.

Juste un dernier détail : Le périmètre actuel du Val d'Europe n'est pas menacé en l'état. La dérogation a été accordée cet hiver et il n'est pas question de la remettre en cause à court terme. Il est même question qu'elle soit maintenue jusqu'au terme dee la convention, ce qui nous ramènerait en 2030, au mieux.

Revenir à « Val d'Europe (VdE) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité