Rappel: Le 30 juin, le forum fermera ses portes. Il ne sera accessible qu'en lecture seule à compter de cette date.

Disney's Ranch Davy Crockett

Si vous cherchez l'hôtel idéal pour profiter de votre séjour, vous trouverez ici pléthore de conseils et d'avis sur l'ensemble des hôtels de Disneyland Paris
Avatar de l’utilisateur
esteric49
Masse ses clavicules dans Space Mountain - Mission 2
Localisation : Angers
Gender :
Âge : 45
Messages : 1152
Inscription : il y a 10 ans

Re: Disney's Ranch Davy Crockett

il y a 5 ans

Voici quelques photos prises lors de mon séjour...
Le coin cuisine :
Image
Image
Le coin salon (climatisé) - salle à manger :
Image
Image
Image
Image
Une des 2 salles de douche :
Image
Image
La chambre "enfants" avec 3 lits simples plus un quatrième caché sous l'un des lits :
Image
Image
Image
Un des 2 WC (l'autre étant dans la salle de douche attenante à la chambre "parents") :
Image
La chambre "parents" avec son grand lit et sa salle de douche privative :
Image
Image
Image
Image
L'extérieur du bungalow avec sa terrasse, son salon de jardin et son barbec' :
Image
Image
« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. »
Walt Disney
Avatar de l’utilisateur
Flairsou
Triche à Buzz Lightyear Laser Blast
Localisation : Passamaquoddy
Gender :
Âge : 49
Messages : 523
Inscription : il y a 11 ans

Re: Disney's Ranch Davy Crockett

il y a 5 ans

Jake Sully a écrit :J'espère que vous êtes retourner à la réception pour exiger un nouveau Bungalow, parce que là :shock:
on avait pas vraiment le temps avec nos 3 Riri, Fifi & Loulou d'enfants smileycoucou , ni l'envie de gâcher un peu plus le séjour en palabres :stef: . On vient à DLP pour en profiter et se détendre, pas pour marchander un niveau de services. Par contre au retour, nous avons fait une lettre (une 1ère en une cinquantaine de séjours :pfff ).

En réponse on a un peu eu une lettre à la Coluche :mrgreen: : "expliquez-nous ce dont vous avez besoin, on vous dira comment vous en passer".

En gros, on nous explique que personne ne s'était plaint jusqu'alors (donc c'est presque notre faute si on se plaint) et que de toute façon, le 20ème anniversaire et ses festivités montraient bien les efforts fait par le resort :bizar

ça n'est jamais : "on s'excuse", c'est toujours "regardez-donc ailleurs comme c'est beau"... l'art de "répondre à côté" élevé au rang de science... :non:
Image

"There's no place I'd rather be !"
Avatar de l’utilisateur
Flairsou
Triche à Buzz Lightyear Laser Blast
Localisation : Passamaquoddy
Gender :
Âge : 49
Messages : 523
Inscription : il y a 11 ans

Re: Disney's Ranch Davy Crockett

il y a 5 ans

esteric49 a écrit :A l'inverse, pour mon dernier séjour dans cet hôtel au mois d'avril dernier (pour 6 nuits), j'ai séjourné dans un des nouveaux bungalows Premium : et bien ils n'ont vraiment plus rien du tout à voir avec les anciens, vieillissants et décatis. Les nouveaux sont plus grands, mieux équipés, plus fonctionnels....franchement une super expérience !
Nous avions hésité à prendre un premium dont le supplément pour 4 nuits n'est pas négligeable. smileyeuuuh:ChapO::non: .

Le problème actuel de Dlp avec le golden forest ou autre bungalow premium, c'est qu'il faut payer plus pour avoir un minimum. :pascontent:

Ce serait donc au guest de s'assurer (financièrement en upgradant) contre les faiblesses de DLP ?? :evil:

Le problème de notre séjour d'août, c'est qu'une pareille chambre n'aurait JAMAIS dû être proposée :S . Et ce n'est pas une exception, puisqu'après discussion avec des voisins, le même avis général de vétusté ressortait (ce qui a joué dans le fait qu'on ne demande pas à la réception de changer de bungalow)...
Image

"There's no place I'd rather be !"
Avatar de l’utilisateur
esteric49
Masse ses clavicules dans Space Mountain - Mission 2
Localisation : Angers
Gender :
Âge : 45
Messages : 1152
Inscription : il y a 10 ans

Re: Disney's Ranch Davy Crockett

il y a 5 ans

Flairsou a écrit :Nous avions hésité à prendre un premium dont le supplément pour 4 nuits n'est pas négligeable. smileyeuuuh:ChapO::non: .

Le problème actuel de Dlp avec le golden forest ou autre bungalow premium, c'est qu'il faut payer plus pour avoir un minimum. :pascontent:

Ce serait donc au guest de s'assurer (financièrement en upgradant) contre les faiblesses de DLP ?? :evil:
Je te comprends... C'est vrai que pour notre séjour, nous avions hérité d'un bungalow Premium sans l'avoir demandé à la réservation smileyhihi Ca a donc été une bonne surprise smileygenial
« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. »
Walt Disney
Avatar de l’utilisateur
mick77
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : at home
Gender :
Âge : 43
Messages : 3243
Inscription : il y a 13 ans

Re: Disney's Ranch Davy Crockett

il y a 5 ans

Ce qui est intéressant dans vos commentaires, à tous les 2, c'est qu'en face, :gas se fend d'une forte demande du public pour ces nouveaux mobil-homes pour se féliciter de sa campagne de rénovations des hôtels et en vanter le succès.
Comme si entre le discours du boss et celui des clients, il y avait comme un gap :roll:
Avatar de l’utilisateur
Picsou
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : Hyères et Vallauris
Gender :
Âge : 36
Messages : 1922
Inscription : il y a 12 ans

Re: Disney's Ranch Davy Crockett

il y a 5 ans

mick77 a écrit :Ce qui est intéressant dans vos commentaires, à tous les 2, c'est qu'en face, :gas se fend d'une forte demande du public pour ces nouveaux mobil-homes pour se féliciter de sa campagne de rénovations des hôtels et en vanter le succès.
Comme si entre le discours du boss et celui des clients, il y avait comme un gap :roll:
Aucun gap Mick, bien au contraire: les clients sont tellement insatisfaits par le reliquat de bungalows d'origine, qu'ils demandent quasi-systématiquement d'être placés dans des bungalows neufs. En outre, les clients de ces derniers ne peuvent qu'être satisfaits de leur choix dès lors qu'ils occupent un espace commun avec les clients des bungalows d'origine avec lesquels ils peuvent allègrement se comparer (et, par voie de conséquence, se conforter dans leur choix). La demande comme le taux de satisfaction pour les nouvelles prestations augmentent mécaniquement (on taira, en revanche, les données relatives à l'ensemble du pool).

Or, c'est précisément à cet instant précis que la Magie de la science économique opère.
Ne vous êtes-vous pas demandé pourquoi l'ensemble du parc de bungalows n'avait pas été renouvelé en même temps. Tentons d'apporter une réponse à cette question.

Sont-ce des raisons bassement financières qui poussent DLP à agir de la sorte? Possible, mais peu crédible en l'espèce: le coût d'investissement est "négligeable" au regard d'un programme de réhabilitation de l'offre hôtelière d'envergure. En outre, une simple application du principe des économies d'échelle ferait comprendre à n'importe quel manager, y compris au plus demeuré, que face à un investissement perçu comme ne pouvant que faiblement être différé dans le temps (compte tenu de l'état de décrépitude avancé du reliquat), l'intérêt financier se trouve dans une commande globale plutôt que dans un renouvellement progressif.

La précédente réflexion, toute lapidaire qu'elle soit, nous amène à trouver une autre explication. Et celle-ci semble se trouver, à mon sens, dans la théorie du consentement à payer et du prix de concurrence dont je vous propose une application simplifiée au cas d'espèce.

Supposons que vous soyez en situation de concurrence oligopolistique (les hôtels Disney + les hôtels du secteur VE) mais que vous disposez d'un avantage concurrentiel basé sur un intrant essentiel (la licence Disney) et une offre différenciée (le cadre unique du Ranch). Cela confère à l’offre concurrentielle un statut de substituts imparfaits, c’est-à-dire des services de même nature (dormir/se restaurer à proximité du parc) mais aux prestations différenciées. Cette précision est importante dans la mesure où le consommateur moyen considèrera en premier lieu l’offre du Ranch avant d’éventuellement se rabattre sur des offres alternatives.
Postulons ensuite que la clientèle du Ranch est une clientèle fidélisée (ce qui est le cas) qui n'est pas aveugle au passé (ce qui est déjà plus discutable), ce qui lui permet – via un processus d’apprentissage – de tracer la politique tarifaire que DLP applique au Ranch dans le temps.

:arrow: Considérés conjointement, ces deux postulats dépeignent une situation propre à conférer à DLP une position de faiseur de prix partiel (price-maker), comprendre par-là que DLP peut appliquer une grille tarifaire qui s’affranchit partiellement de la pression concurrentielle. Le pouvoir de coercition de DLP ne saurait néanmoins être absolu et sa capacité à fixer librement ses prix trouve sa limite supérieure dans ce que nous résumerons trivialement par une perception qualité-prix significativement dégradée. C'est précisément ce que DLP a déploré ces dernières années dans ses hôtels, et qui l'incite aujourd'hui à revoir l’ensemble de son offre. Mais encore faut-il le faire stratégiquement. Voyons plutôt.

Supposons désormais que DLP décide de remplacer son parc de bungalows en une seule fois. Nous l'avons vu, cette hypothèse est a priori séduisante en ce qu'elle permet de générer quelques substantiels effets d’échelle. Toutefois, un remplacement de l'offre à échéance unique ne permettrait pas à DLP (compte tenu des faits et hypothèses exposés précédemment) de redevenir price-maker. Au contraire, la clientèle fidélisée verrait dans un tel remplacement un indispensable (et bienvenu) retour aux standards-qualité en vigueur sans pour autant être incitée à débourser davantage pour des prestations perçues comme normales et conformes aux attentes. De façon abrupte, une telle stratégie, si elle est de nature à faire remonter les taux de satisfaction, ne saurait permettre à DLP de s'affranchir de sa contrainte concurrentielle et, par conséquent, de fixer [librement] ses tarifs.

Nous en venons naturellement à la stratégie adoptée par DLP en l'espèce qui consiste à faire coexister deux offres dans le même espace, offres que nous qualifierons de standard et premium (les esprits les plus malicieux auront tôt fait de remplacer les deux termes précédents par, respectivement, [offre] dégradée et [offre] conforme). Appliquez la surprime que vous estimez raisonnable sur l’offre premium compte-tenu de votre connaissance fine de votre clientèle et de la réalité du marché concurrentiel. Le remplacement progressif permet, par le biais des mécanismes cognitifs et psychologiques qui transpirent de vos précédents messages et qui ont été souligné céans en amont, de créer un différentiel de prestation tel qu’il conforte les résidents de mobil-homes premium dans leur choix tout en augmentant par simple comparaison la disposition à payer des occupants des bungalows de première génération. Rappelez-vous de l’adage « je me regarde, je me désole ; je me compare, je me console ». C’est trivial, mais il n’en va pas autrement dans le cas d’espèce. Ainsi les prix de la gamme premium sont-ils appelés à devenir le standard alors même qu’une hausse de prix aussi brutale aurait probablement été perçue comme abusive par la clientèle dans notre premier scénario. En d’autres termes, c’est la coexistence temporaire des deux offres qui (re)conforte DLP dans son statut de price-maker.

Le seul bémol d’une telle stratégie consistant à retrouver des marges de manœuvre tarifaires en dégradant volontairement son offre standard pour doper artificiellement l’attractivité de son offre premium (et qui est extrêmement courante dans les secteurs oligopolistiques) est qu’il faut savoir ménager l’insatisfaction des clients standards le temps que la transition s’opère. En cela, la communication de la Direction que tu mentionnes dans ton message Mick, laquelle se borne à ne pointer que les taux de satisfaction relatifs à l’offre premium, est un modèle du genre…
"Tout ce qui est dans la limite du possible doit être et sera accompli".

Jules Verne
Avatar de l’utilisateur
Stitch
Membre d'Honneur
Contact :
Localisation : Bourges (18)
Gender :
Messages : 5501
Inscription : il y a 13 ans

Re: Disney's Ranch Davy Crockett

il y a 5 ans

CQFD Picsou... Excellente démonstration, j'adhère...
Avatar de l’utilisateur
mick77
Découvre l'atelier de Mickey le Magicien
Localisation : at home
Gender :
Âge : 43
Messages : 3243
Inscription : il y a 13 ans

Re: Disney's Ranch Davy Crockett

il y a 4 ans

Le Pony Farm devrait prochainement fermer définitivement pour être transformé en bâtiment d'accueil, si on en croit une demande formulée par EDSCA. Avec en prime, une extension du parking visiteurs.
A suivre.
deloro
Frissonne en regardant Moteurs... Action ! Stunt Show Spectacular
Messages : 620
Inscription : il y a 12 ans

Re: Disney's Ranch Davy Crockett

il y a 3 ans

Pour les habitués du ranch Davy Crocket comment sont aménagés les vestiaires de la piscine ? Y a t il de la place pour changer les bébés ???
Enfin si vous avez des trucs et astuces pour bien vivre le séjour dans cet endroit, je suis preneur d'informations ... :))
Avatar de l’utilisateur
esteric49
Masse ses clavicules dans Space Mountain - Mission 2
Localisation : Angers
Gender :
Âge : 45
Messages : 1152
Inscription : il y a 10 ans

Re: Disney's Ranch Davy Crockett

il y a 3 ans

deloro a écrit :Pour les habitués du ranch davy crocket comment sont aménagés les vestiaires de la piscine ? y a t il de la place pour changer les bébés ???
enfin si vous avez des trucs et astuces pour bien vivre le séjour dans cet endroit, je suis preneur d'informations ... :))
Les vestiaires sont aménagés avec des cabines individuelles par lesquelles tu es obligé de passer avant d'accéder aux casiers et douches. Tu as des petits et grands casiers (gratuits si je me souviens bien) pour y déposer tes affaires avant d'accéder aux douches et à la piscine. Certains vestiaires sont plus grands. Il y a un coin pour changer les bébés du côté des sanitaires.
La piscine n'est pas très chaude (il vaut mieux finir par les jaccuzzis dans les "grottes", beaucoup plus chauds, que l'inverse) et est très grande, il y a vraiment de quoi se tourner sans se gêner. Il y a aussi un coin avec un beau toboggan qui ravira les jeunes et les moins jeunes :mrgreen:

En face de la piscine se trouve un bar et la petite supérette où tu trouveras tout le nécessaire en dépannage pour pouvoir manger dans ton bungalow. Ces derniers sont très bien aménagés/équipés et permettent de passer un séjour confortable et agréable.
N'hésite pas si tu as d'autres questions smileycoucou
« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. »
Walt Disney

Revenir à « Hôtels et Restaurants »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités